Le saut en parachute est réglementé. Le saut en individuel nécessite des phases de préparation. Le saut en parachute permet de vivre une aventure exceptionnelle. Pour que le saut en parachute seul se déroule sans encombre, il convient de prendre en compte différents éléments.

Se familiariser avec la méthode P.A.C

L’apprentissage de la Progression Accompagnée en Chute est essentiel avant de faire un saut en parachute. Il s’agit de la méthode le plus efficace pour connaitre les techniques relatives au parachutisme. Notamment pour les sauts en solo. L’objectif pour l’élève est d’apprendre la chute libre dès le premier saut accompagné d’un moniteur professionnel. Le débutant acquiert les notions élémentaires de la chute libre et du pilotage de la voile. Les progrès de l’élève peuvent être consignés dans un livret PAC. Le saut s’effectue à plus de 3000 mètres d’altitude dans une chute libre de 40 seconds environs. Un élève complètement autonome doit au moins faire jusqu’à 6 sauts en parachute minimum.

Ouverture automatique

L’apprentissage de l’ouverture du parachute est une phase importante du saut. La méthode d’enseignement le plus utilisé est l’ouverture automatique. Il s’agit d’un saut effectué à plus de 1200 mètres d’altitude. Après la sortie de l’avion, le parachute s’ouvre automatiquement au moyen d’une longe fixée à l’avion. Le chahut n’entraine pas le débutant dans une chute libre. L’ouverture automatique doit être réalisée environ 10 fois avant de pouvoir prétendre à une autonomie. La durée de la descente avec l’ouverture automatique est similaire à la méthode PAC. L’altitude pour la réalisation du saut avec l’ouverture automatique est augmentée progressivement. L’élève suit une formation au sol avant de prendre l’avion pour la réalisation du saut.

Le choix de la méthode

Peu importe la méthode à adopter, le but est de se familiariser avec le saut en parachute pour devenir complètement autonome. Un certain nombre de sauts est essentiel pour chaque méthode avec d’acquérir de l’autonomie. L’ouverture automatique permet d’accéder à un groupe de débutants. Elle est à la portée de tous les budgets étant donné que les sauts sont réalisés à des altitudes peu élevées. Pour la P.A.C, elle est plus cher, car les sauts sont effectués à une altitude plus élevée. Toutefois, elle permet de devenir plus autonome en saut en parachute plus rapidement avec 6 sauts environ. Elle donne l’occasion à l’élève de découvrir le plaisir de la chute libre dès le premier saut.